Notice: wpdb::prepare est appelée de la mauvaise manière. The query does not contain the correct number of placeholders (2) for the number of arguments passed (3). Veuillez lire Débugger dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 4.8.3.) in /home/wp_jmsiye/telefiction.com/wp-includes/functions.php on line 4145
Que faisaient les femmes pendant que l'homme marchait sur la lune - TelefictionTelefiction

Que faisaient les femmes pendant que l’homme marchait sur la lune

1999

Scénario et dialogues
Chris Vander Stappen



Réalisateur
Chris Vander Stappen



Producteurs
Catherine Burniaux, Belgique / François Charlent, France / Claude Veillet, Jacques Bonin, Canada

Distributeur
Films Lion Gates

Durée
110 minutes, Coproduction Belgique/France/Canada,

Comédiens
Marie Bunel, Hélène Vincent, Macha Grenon, Mimi Mathy, Tsilla Chelton, Christian Crahay

Nous sommes le 10 juillet de l’année 1969 et l’Homme se prépare à marcher sur la Lune.

Pour sa fille Sacha, Ester avait rêvé d’un mariage prestigieux et fructueux, d’une vie sans histoires dans une jolie villa d’une banlieue cossue et d’une brillante carrière en médecine.

Aussi, lorsque Sacha revient en Belgique après une bourse d’études de deux années à Montréal, Esther ne peut pas se douter qu’il n’y aura jamais ni mariage, ni descendance, ni villa, ni diplôme, ni carrière. Sacha ne lui a jamais rien dit de cette vie qu’elle a décidée différente. Et Sacha est revenue pour le dire.

Dans cette famille où personne ne dit. Ni Elisa, la sœur qui n’a jamais grandi et garde secrète une quête aussi étrange que désespérée pour devenir une femme. Ni Léa, la grand-mère qui attend chaque soir sur son banc à la gare des bus, un mystérieux visiteur. Ni Oscar, le père qui dissimule le courrier dans une boîte et cache une tragédie imminente. Ni Esther, bien sûr, qui a brûlé les traces de la maladie qui l’emporte.

Une famille de modestes commerçants qui, comme beaucoup d’autres, partage si bien le silence, ravale si dignement ses non-dit et enfouit si profond l’amour qu’on ne lui a pas appris.

À travers l’aveu qu’elle a à faire, Sacha va être le révélateur de ces chemins solitaires. Sacha va être le déclencheur d’une avalanche de mises à nu sous le toit familial. Douloureuses, drôles, pathétiques, cruelles ou absurdes. Tous, d’une infinie sincérité, tous terriblement touchantes.

Nous sommes le 21 juillet 1969 et cette nuit, l’Homme a marché sur la Lune. Pour l’humanité, rien n’a changé.

Galerie

Prix & Distinctions

2002

FESTIVAL INTERNATIONAL DES FILMS FRANCOPHONES DE NAMUR
Bayard d’or pour Meilleure contribution artistique